La lutte contre l’araignée rouge : Tetranychus urticae

Contenu

Titre
La lutte contre l’araignée rouge : Tetranychus urticae
Auteur
Thème principal
Protection des végétaux
Sujet
Ravageurs
Araignée rouge
Description
Appelés aussi tétranyques, araignées jaunes selon les espèces et le stade, révélant d'autres couleurs (orange, verdâtre). On les appelle aussi tétranyques tisserands car ils tissent de fines toiles.
• L’arraignée rouge produit des minuscules taches punctiformes* chlorotiques plus ou moins dispersées apparaissant sur et sous le limbe des feuilles. Ce dernier jaunit progressivement et la feuille finit par roussir, voire se dessécher lors d'attaques sévères. Des nombreuses espèces de Tetranychus présentes dans le monde. On rencontre T. urticae (= T. cinnabarinus), T. neocaledonicus, T. gloveri, T. evansi. Ces espèces se ressemblent beaucoup et ne sont identifiables que par des spécialistes.
• Très polyphages, elles se développent sur plusieurs centaines d'hôtes cultivés ou non, dont la plupart des cultures maraîchères, notamment la tomate, l'aubergine, les cucurbitacées, et le haricot.
Contributeur
INRAN
RECA
DGPV
MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE
Année
2017
Type
Affiche / Poster
Format
888 Ko
Langue
Français
Couverture géographique
Niger
Recommandé pour la formation et le conseil
Recommandé pour la formation et le conseil agricole
Recommandé pour la formation et le conseil agricole
Collections