La barrière mécanique anti-érosive influence la colonisation des dunes par les espèces végétales

Contenu

Titre
La barrière mécanique anti-érosive influence la colonisation des dunes par les espèces végétales
Thème principal
Gestion durable des terres / CES – DRS / récupération des sols
Sujet
Fixation des dunes
Barrière antiérosive
Description
Le Sud-est du Niger est soumis au phénomène d’érosion éolienne. Dans la zone de Gouré, les cuvettes oasiennes, principales sources de productions agricoles et de revenus, sont menacées de disparition à cause de l’ensablement. Plusieurs méthodes de fixation des dunes ont été testées mais les résultats restent mitigés. Dans cette étude, une barrière mécanique, à base des palissades confectionnées avec des branchages de Leptadenia pyrotechnica est utilisée pour évaluer son efficacité dans la lutte contre l’érosion du sol et dans la restauration de la végétation. Trois années après la mise en place de cette barrière anti-érosive, une végétation spontanée de 58 espèces appartenant à 20 familles dont 17 pérennes, s’était installée à l’intérieur du clayonnage, soit 42 espèces de plus que dans les zones non traitées. Au fil des ans, la composition floristique s’est progressivement stabilisée, témoignant ainsi d’une réduction notable des perturbations du milieu engendrées par le vent.
Contributeur
Université de Maradi
Université de Liège
Année
2013
Type
Article scientifique
Format
.pdf
Langue
Français
Couverture
Niger
Collections