Sanitized human urine (Oga) as a fertilizer auto-innovation from women farmers in Niger

Contenu

Titre
Sanitized human urine (Oga) as a fertilizer auto-innovation from women farmers in Niger
Auteur
MOUSSA O. Hannatou
Thème principal
Fertilisation
Sujet
Fertilisation biologique
Urine
Description
Poor soil chemical fertility and climate change restrict pearl millet grain yield in Niger Republic. Apart from the
seedball technology, which targets majorly early phosphorus supply to the plants, the recommended practices of mineral fertilization and seed treatments (coating and priming) are barely affordable to the local farmers in particular. In the case of female farmers, who usually have chemically infertile farmlands often located far away from their homestead, low pearl millet grain yield can be exacerbated. In quest for a cheap, affordable, and effective solution, we hypothesized that the application of sanitized human urine (Oga), in combination with organic manure (OM) or solely, increases pearl millet panicle yield in women’s fields and on different local soils. In on-farm large-N trials (N = 681) with women farmers in two regions of Niger (Maradi, Tillabery), pearl millet panicle yields were compared between the control (farmer practice), and a combination of Oga and OM in the first and second year, and Oga alone in the third year. Our results showed an average panicle yield increase of about +30%, representing +200 to +300 kg ha−1. Major factors determining the yield effect are season, village, and local soil type. This study shows for the first time that Oga innovation can be used to increase pearl millet panicle yield particularly in the low fertile soils of women’sfarmlands in Niger. Oga innovation is affordable, locally available, and does not pose a risk to resource-poor femalefarmers of Niger.

L’urine humaine aseptisée (Oga) en tant qu’auto-innovation en engrais par les agricultrices du Niger

La faible fertilité chimique du sol et le changement climatique limitent le rendement en grains de mil perlé en République du Niger. Mis à part la technologie des boules de semence, qui cible principalement l’approvisionnement précoce en phosphore des plantes, les pratiques recommandées de fertilisation minérale et de traitement des semences (enrobage et amorçage) sont à peine abordables pour les agriculteurs locaux en particulier. Dans le cas des agricultrices, qui ont généralement des terres agricoles chimiquement infertiles souvent situées loin de leur ferme, le faible rendement en grains de mil perlé peut être exacerbé. À la recherche d’une solution bon marché, abordable et efficace, nous avons émis l’hypothèse que l’application d’urine humaine aseptisée (Oga), en combinaison avec du fumier organique (OM) ou uniquement, augmente le rendement en panicule de mil perlé dans les champs des femmes et sur différents sols locaux. Dans les essais à la ferme avec de grandes N (N = 681) avec des agricultrices dans deux régions du Niger (Maradi, Tillabery), les rendements en panicule de mil perlé ont été comparés entre le contrôle (pratique agricole) et une combinaison d’Oga et d’OM la première et la deuxième année, et d’Oga seul la troisième année. Nos résultats ont montré une augmentation moyenne du rendement en panicule d’environ +30%, représentant +200 à +300 kg ha−1. Les principaux facteurs déterminant l’effet de rendement sont la saison, le village et le type de sol local. Cette étude montre pour la première fois que l’innovation Oga peut être utilisée pour augmenter le rendement en panicule de mil perlé, en particulier dans les sols peu fertiles des terres agricoles des femmes au Niger. L’innovation Oga est abordable, disponible localement et ne pose pas de risque pour les agricultrices nigériennes pauvres en ressources.
Editeur
Agronomy for Sustainable Development
Contributeur
NWANKWO Charles I.
AMINOU M. Ali
STERN A. David
Année
2021
Type
Article scientifique
Format
.pdf
Langue
Anglais
Couverture
Niger
Auditoire
Recommandé pour la formation et le conseil agricole
Section
BIBLIOTHEQUE
Collections